BREAD and ROSES : c’est tout d’abord un poème de James Oppenheim, publié pour la première fois en 1911 dans The American Magazine pour rendre hommage aux femmes de l’Ouest… Son titre, devenu le slogan des ouvrières du textile réclamant le pain d’un salaire décent nécessaire et les roses d’une vie qualitative méritée, a impacté les esprits de par son émouvante évidence. Poursuivant sa route littéraire, il a transmis sa force évocatrice au titre d’un film engagé (de Ken Loach), au refrain d’une chanson, et nous inspire aujourd’hui à notre tour.
Du pain et des roses, ou comment nouer les nourritures terrestres essentielles, à l’évocation du beau et du bon. Faire exister la vie du quotidien et la spiritualité à travers la notion de raffinement, voilà l’essence de ce qu’est le luxe dans sa capacité à apporter l’«extra» ordinaire, le différent, le remarquable bien sûr remarqué…
Nos existences contemporaines mêlent autrement mais toujours étroitement, les enjeux sociaux incontournables et le désir de satisfaction personnelle.

BREAD and ROZES pour nous permettre et vous proposer, pour s’extirper des réseaux sociaux habituels étouffants d’images et de commentaires étourdissants, pour prendre un moment, celui de découvrir ensemble, en quelques lignes et images ce que l’on connaît forcément, ce que l’on sait peut-être déjà ; autrement, avec de nouvelles anecdotes, pour le plaisir, la curiosité, la distraction…
Une rubrique bimestrielle pour lire, découvrir, les objets, les lieux, les personnages ou personnalités qui nous entourent ou nous accompagnent avec ce qu’ils sont ou ce qu’ils ont de différent, d’étonnant et de charmant, d’iconique ou d’iconoclaste, aussi futiles et/ou indispensables soient-ils….
… À retrouver sous la forme d’un article concis pour chacun des 6 thèmes qui vous seront proposés tous les deux mois.

Rendez-vous dès septembre pour sa première évocation